C’est la mise en œuvre des moyens techniques ou autres en vue d’identifier ou détecter des armes, explosifs ou tous autres engins, articles ou substances dangereux pouvant être utilisés pour commettre des actes d’intervention illicite.

Un poste d’inspection/filtrage comporte:

  • Un équipement de contrôle aux rayons X des bagages de cabine ;
  • Un système de télésurveillance ;
  • Un dispositif d’alerte silencieux du service en charge de la sécurité dans l’aéroport.

Toute personne ou véhicule qui y pénètre doit être « inspecté filtré ». Les véhicules entrent dans cette zone par des postes d’accès routier d’inspection filtrage (PARIF) et le personnel travaillant sur l’aéroport par des postes d’inspection filtrage (PIF).

Tous les passagers en partance et/ou en transit à un aéroport, sont soumis à une inspection/filtrage pour empêcher l’introduction d’articles interdits dans les zones de sûreté à accès réglementé ou à bord des aéronefs. Cette inspection/filtrage des passagers peut être réalisée par l’une des méthodes suivantes:

  • fouille manuelle 
  • franchissement d’un portique de détection des masses métalliques, même si cette méthode est utilisée, il convient également de procéder à
  • une fouille manuelle régulière sur tous les passagers qui déclenchent l’alarme en passant sous l’appareil de détection. La personne concernée doit être invitée à repasser au moins une fois sous le portique de détection des masses métalliques, en se débarrassant auparavant de ses objets métalliques ou faire l’objet d’une fouille manuelle ou réalisée avec un détecteur de métal portatif.

Poste d’inspection filtrage : Les postes inspection filtrage permettent de contrôler le contenu des bagages à main et l’absence d’explosifs ou d’objets métalliques sur les personnes. Il est composé le plus souvent d’un portique pour le contrôle des personnes, et potentiellement d’une machine de contrôle par rayon X, sont souvent utiles également les magnétomètres manuels et parfois également les machines de détection de traces d’explosif.

Pour les personnes présentant une attitude suspecte, les agents de sûreté procèdent à une fouille manuelle des bagages à main et des intéressés.

L’inspection/filtrage des personnes est effectuée selon la procédure ci-après :

  • Une vérification de l’autorisation d’accès de la personne, laquelle est validée selon le cas par la possession, soit d’un document de voyage en cours de validité pour un vol au départ du secteur d’embarquement considéré, soit d’un badge de sûreté délivré conformément à la réglementation en vigueur ;
  • Un passage obligatoire des personnes non dispensées par le portique magnétique, complété, le cas échéant, par l’utilisation d’un appareil portatif de contrôle ou tout autre équipement de contrôle approuvé pour cet usage ;
  • La visite de sûreté des personnes peut également, notamment en cas d’alarme persistante, donner lieu à une fouille corporelle dans une cabine à l’abri des regards.

Sous réserve de produire les certificats adéquats, les personnes porteuses de systèmes médicaux implantés sont dispensés des contrôles effectués à l’aide des équipements automatiques de contrôle. Elles sont uniquement soumises à une fouille corporelle.

L’Inspection/filtrage des bagages de cabine est effectuée suivant les procédures ci-après :

  • Soit une inspection visuelle de la totalité des bagages de cabine ;
  • Soit une inspection des bagages en utilisant un ou plusieurs appareils de contrôle aux rayons X, complétée d’une inspection visuelle lorsque le contrôle effectué à l’aide des appareils précipités révèle une zone de masquage ou la présence d’un objet difficile à identifier ;
  • L’inspection visuelle peut donner lieu à la mise en œuvre des moyens de vérification appropriés avec l’accord de la personne, notamment la mise en fonction d’un appareil, le retrait d’un objet ou une nouvelle inspection du bagage ;

Dans tous les cas, la visite de sûreté d’un bagage de cabine est effectuée en présence constante du propriétaire de celui-ci.

L’Inspection/filtrage des bagages de soute : Après leur enregistrement, l’ensemble des bagages de soute des passagers est soumis à une inspection filtrage qui vise à détecter la présence d’éventuels explosifs susceptibles de se déclencher en vol. Cette inspection filtrage est réalisée par des appareils appelés Explosive detection system (EDS). Si le doute sur la présence d’explosifs ou d’objets interdits est confirmé par un agent de sûreté, il fait appel au passager pour procéder à la fouille manuelle de son bagage. Le cas échéant, les compagnies aériennes peuvent mettre en place un dispositif complémentaire pour répondre aux exigences de leur programme de sûreté et dans le respect de la réglementation en vigueur.

Les fournisseurs de provisions et fournitures destinées à la restauration doivent être soumis à des contrôles de sûreté nécessaires pour empêcher l’embarquement d’articles interdits.